Kobayashi Hirokazu fut un disciple direct du fondateur de l’aikido, Ueshiba Morihei.
André Cognard rencontra Kobayashi sensei en 1973 et devint son élève et son assistant.
Ce fut à l’instigation de son maître qu’André Cognard créa l’Académie Autonome d’Aikido Kobayashi Hirokazu (3AKH) en 1982. Il est le directeur technique et didactique de celle-ci (Shihan).

C’est une association loi 1901. Ses buts sont le développement de l’aikido du style de Kobayashi Hirokazu sensei, l’enseignement de l’aikishintaiso, la promotion de la culture japonaise et de ses arts traditionnels.
Elle rassemble de nombreux dojo en France et a participé à la fondation de Kokusai Aikido Kenshukai Kobayashi Hirokazu Ryu (en français : académie internationale de recherche sur l’aikido de Kobayashi Hirokazu). Cette organisation, dont l’acronyme réduit est KRA (pour Kobayashi Ryu Aikido), réunit les écoles professant ce style d’aikido dans le monde.

3AKH s’est dotée d’une charte éthique qu’elle s’est engagée à respecter. Elle demande à tous ses dojo affiliés de la respecter. Cette charte a également été adoptée par toutes les écoles affiliées à KRA.
Les principes généraux de celle-ci sont le respect de la liberté individuelle et de toutes les différences, la tolérance, la bienveillance, l’interdiction de critiquer les autres écoles d’aikido, l’expression du respect pour le fondateur Ueshiba Morihei, l’interdiction de tout prosélytisme religieux ou politique.

3AKH forme ses enseignants et ceux de KRA dans son école de cadre qui existe depuis 1981.
Afin de remplir cette tâche de formation, 3AKH s’est dotée d’un dojo, le Kobayashi Ryu Aikido Hombu dojo. C’est un lieu qui permet la pratique de l’aikido et qui est un centre interculturel franco-japonais. A ce titre, 3AKH organise des manifestations culturelles et des stages d’enseignement d’arts japonais, en particulier la calligraphie (shôdô) et le tambour (taiko).

3AKH est reconnue « association d’amitié franco-japonaise » par l’ambassade du Japon. Le prix du ministre des affaires étrangères du Japon a été remis à André Cognard en novembre 2016. Il a aussi été honoré par le gouverneur de la région de Kyoto.
En 2012, la Dai Nippon Butoku Kai a reconnu le Kobayashi Ryu Aikido comme Budo Officiel dont André Cognard est nommé So-Shihan puis Soke en 2015. Il reçoit également le titre samourai de Hanshi délivré par son altesse royale le prince Higashi Fushimi Jigo.

3AKH et KRA apportent ensemble leur soutien à la création d’écoles d’aikido dans de nombreuses régions du monde.

Nouveau livre d’André Cognard

null

Lettre de Hanshi Cognard à destination des élèves nouveaux et de leurs enseignants

Vous venez de vous inscrire dans un cours d’aikido. C’est un choix judicieux si vous souhaitez mieux vous connaître et ainsi, mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons.

Derniers articles

Rentrée des clubs 2021 : lettre du président

Chers élèves et enseignants de l’Académie Autonome d’Aikido,

J’espère que vous avez passé un bon été, le temps du retour au dojo est venu !

La saison dernière a été compliquée mais beaucoup d’entre vous ont pu garder le lien avec la pratique grâce au travail des enseignants qui ont tout mis en œuvre pour continuer : cours en visio, armes en extérieur dans des conditions parfois difficiles, travail personnel envoyé par mail… Il y a eu de quoi faire et certains abordent cette nouvelle saison très bien entraînés !

Lire la suite…

Hakama et Aikidogi Kobayashi Ryu Aikido

Pour les événements et représentations officielles, les dogi et hakama brodés Kobayashi Ryu Aikido sont accessibles en ligne.
Explications…

Aikido

L’Aikido est un art martial japonais traditionnel et non violent, fondé par Ô sensei Ueshiba Morihei (1883-1969).
Pratiqué sans compétition, son enseignement se base sur des principes d’équilibre des énergies et de respect du partenaire. Il s’adresse aux hommes et aux femmes, sans limite d’âges, ni préparation spéciale.

Le pratiquant étudie des principes de base propres aux arts martiaux : déplacements, esquives, saisies, distances. Il aborde progressivement le travail à mains nues (taijustu d’aiki) techniques d’immobilisations, de projections et également le travail des armes (aikijo et aikiken) dans le cadre du dojo.

L’aikido, un art martial

Aikishintaiso

L’Aikishintaiso est sans aucun doute en lien avec d’autres pratiques comme l’Ommyodo, le Seitai Jutsu, le Shugendo et bien entendu le Zen. Toutes ces voies ont en commun, même si les points de vue entre elles peuvent parfois différer, la nécessité de développer la sensibilité que ce soit la sensibilité à la nature et au mouvement universel, que ce soit la sensibilité proprioceptive, que ce soit la sensibilité émotionnelle et intuitive. Que pourrait bien être la compassion sans celle-ci ?
Kobayashi Sensei m’a constamment répété qu’il fallait développer la perception sensible et intuitive. Il insistait sur l’importance d’être ensemble en silence pour privilégier cette voie de communication.

Découvrir l’aventure intérieure

Atemi et distance - Aikido Kobayashi

Suwari waza, 3 attaquants et aikitaijutsu ● Kobayashi Ryu Aikido

Kobayashi Ryu Aikido - Aikitaijutsu

Retour haut de page