Le Corps Philosophe

Le corps philosophe

Qu’est-ce qu’un philosophe ?
C’est celui qui cherche la parole universelle porteuse de la connaissance. La recherche de la vérité a cette caractéristique de toujours viser l’universel à travers le singulier puisque tout discours est nécessairement déterminé, isolé. C’est cette singularité, porte étroite ou unique chemin vers l’universel que l’on appelle en philosophie, le concept…

Le livre d’André Cognard, Le corps philosophe, est à découvrir ici

Extrait

Toute conscience subit la double obligation de définir ses limites pour être et de les transgresser pour vivre.
La quête spirituelle est une quête d’identité absolue et se rattache de ce fait à la philosophie.
Philosophie et spiritualité sont indissociables sous peine de tomber dans le fanatisme religieux ou idéologique.
L’être spirituel se développe par la prise de conscience de la réalité et non par l’évolution des croyances.
La connaissance universelle n’est-elle pas celle de l’identité universelle ?
Il est en effet difficile de dissocier l’idée d’identité de celle d’unité et par conséquent de totalité.
Il existe un mythe de l’unité universelle.
Ce mythe crée en l’homme le sentiment de la dualité parce que l’organisation même de sa conscience en fait le témoin de la différence alors que cette même conscience ne peut se percevoir que comme totalité.
Cette « double nature » l’oblige à se relier à une totalité externe c’est-à-dire à se représenter dans l’espace où elle perçoit la différence nécessaire à stabiliser son image d’unité, et en outre, à créer un inconscient pour être productive sans perdre la perception de son identité.

Le livre d’André Cognard, Le corps philosophe, est à découvrir ici