Découvrez le nouveau livre d’André Cognard

Aux éditions Dervy.

Dans la tradition des arts martiaux japonais en général, et dans l’art de l’aïkido en particulier, tout n’est pas donné ouvertement, tout n’est pas montré. L’aspirant disciple doit faire preuve de son engagement et c’est le passage d’épreuves successives qui lui ouvre les yeux et lui permet d’accéder à cette part de l’enseignement qui reste un mystère pour le profane. Une des caractéristiques du maître est d’être capable de faire ce qu’il dit, mais sans dire ce qu’il fait. Son travail est invisible à l’œil. Il ne se révèle qu’aux yeux de l’élève dont la détermination est soutenue par une sincérité absolue. Son âme lui apparaît alors et avec elle, le travail opéré par le maître. Le maître et le disciple assument ensemble leur devoir spirituel.

 

Retour haut de page