Ueshiba O Sensei, budoka et poète

Ecrit par Aikido.FR le 4 avril 2015, dans Evènement

a4-efe

 

L’académie autonome d’aikido Kobayashi Hirokazu invite les aikidoka,
quelle que soit leur école ou leur courant, à cet évènement.

 

 

 

Dossier de presse PDF Contact presse

Ueshiba Morihei plus connu sous le nom de O sensei était non seulement un budoka de génie  mais  aussi  un  penseur  de  grande envergure.  Dans  un  ensemble  de  poèmes qu’il  dénomma  «  le  chant  de  la  voie  »,  il expose sa vision du monde. La compassion pour  tout  être  vivant  est  le  cadre  dans lequel  s’exprime  l’art martial authentique, celui  qui  conduit  tout  conflit  à  l’harmonie. Les  armes,  l’art  et  les  sentiments  se  lient pour délivrer l’humain de la violence.

Le  taiko  est  intimement  lié  aux  arts martiaux. Il était présent sur les champs de bataille  pour  impressionner  l’ennemi,  il  est présent  dans  les  dojo  pour  rythmer la pratique et impulser l’énergie.

La  calligraphie  est  indissociable  du  budo.  Concentration,  précision  du  geste, ordre  étaient  les  vertus  que  le  samurai  y  développait.  Intériorisation, détachement, union profonde de l’âme et du geste venaient contrebalancer ses pulsions  guerrières  et  lui  apporter  un  désir  de  paix.  Le  vrai  sabre,  le  sabre invincible est celui qui reste au fourreau.

L’Académie Autonome d’Aikido s’est dotée d’un dojo pour former ses enseignants et  pour  développer  la  culture  japonaise.  Chaque  année,  nous  organisons  des manifestations  à  caractère  culturel  et  offrons  à  tous  ceux  qui  le  désirent  d’y participer gratuitement. Tout  le  public  Bourguisan  et  régional  est  invité  à  notre grande  journée  dont  le programme suit.

J’espère que chacun découvrira l’ampleur du champ artistique des arts martiaux traditionnels et améliorera sa compréhension de l’immense culture japonaise. Nous  aurons  le  privilège  et  l’honneur  d’accueillir  monsieur  le  Consul  du  Japon. Nous vous espérons nombreux pour vous faire partager notre enthousiasme.
André Cognard

Mots clés : , , ,