Clermont Kazan no taikai 2018 – Premières photos

Ecrit par Aikido.FR le mai 17th, 2018, dans Galerie

Crédit photo : Frédéric Barreyre

Discours d’introduction du Clermont Kazan no taikai 2018

Ecrit par Aikido.FR le mai 16th, 2018, dans Textes

Mesdames et Messieurs, bonsoir,

Je me nomme André Cognard, je m’adresse à vous en tant qu’organisateur de cette manifestation et représentant officiel de la Dai Nippon Butoku Kai.
Cette organisation travaille au Japon et aussi dans le monde entier au travers de sa Division Internationale. Elle est placée sous le contrôle du gouvernement japonais et sous l’égide de la famille impériale. Son rôle principal est la conservation des arts martiaux traditionnels, la formation des maîtres professionnels d’arts martiaux, la reconnaissance et l’authentification des écoles et des lignages dans l’histoire des budo.
(Le mot Budo s’applique aux pratiques martiales traditionnelles.)

En Août dernier, nous avons organisé une rencontre mondiale de maîtres d’arts martiaux ici même. Cette soirée a pour objet de remercier tous ceux qui nous ont aidé à faire de cet évènement un succès, la municipalité de Clermont Ferrand, Clermont Auvergne Métropole, la région Auvergne Rhône Alpes, la municipalité de Ceyrat, les départements du Puy de Dôme et de la Loire, tout le personnel de la ville de Clermont et de Clermont Auvergne Métropole et tout particulièrement le personnel de l’Artenium.
Enfin c’est toute la population de cette magnifique région qu’est l’Auvergne que nous remercions.

Vous allez assister à des démonstrations effectuées par des pratiquants de différentes disciplines martiales mais tous de très haut niveau. Nous vous les présenterons au fur et à mesure de leur passage.
Les gestes sont particuliers à chaque école ou style mais ce qui est commun à tous, c’est la défense et la promotion de valeurs. Permettez-moi de vous dire un mot sur ces valeurs qui pour tout budoka s’appliquent partout et en toute circonstance.
J’énumère ce que nous considérons tous comme les piliers des budo :

  • le respect,
  • l’humilité,
  • le courage,
  • la loyauté,
  • la sincérité,
  • l’équanimité,
  • la sérénité,
  • la rectitude,
  • la compassion.

Les budo construisent la force du corps et celle de l’esprit en même temps. Ils permettent au pratiquants d’être fort.
Pourquoi être fort ?
Être fort pour pouvoir être libre, car la liberté est la condition absolue pour être en paix.
Être fort pour pouvoir être indulgent, tolérant, lucide.
Être fort pour se gouverner.
Être fort pour s’engager comme pour se libérer.
Être fort pour pouvoir respecter autrui et toute forme d’altérité.
Être fort pour défendre les plus faibles.
Le vrai travail du budo consiste à permettre à chacun de trouver ce qui existe en tout humain, en vous tous, un être inaliénable, incoercible, incorruptible. L’unité et l’intégrité que confère l’assurance qui naît de la pratique permettent de reconnaître d’assumer un désir de liberté qui est irrépressible et qui rend l’aspiration au bonheur absolument légitime. Car la force de l’esprit efface toute dualité et autorise ainsi l’exercice de la liberté sans avoir jamais besoin de restreindre celle d’autrui. Ainsi, l’objectif numéro un des budo, que la paix et l’harmonie prévalent en toute circonstance, peut être atteint.

En japonais, l’on dit lors d’une première rencontre : Yoroshiku onegai shimasu . Je m’en remets humblement à votre bienveillance.
Ce soir donc, je m’en remets à votre bienveillance : Yoroshiku onegai itashimasu.

Discours lors de Hanami 2018

Ecrit par Aikido.FR le mai 16th, 2018, dans Textes

Monsieur Le Consul du Japon,
Monsieur le Président de Clermont Auvergne Métropole, Maire de Clermont Ferrand,
Madame la représentante du Conseil Départemental du Puy de Dôme,
Mesdames et Messieurs les élus,
Mesdames et messieurs,

Nous sommes ici dans le Sakura Parc, Parc de la Paix créé à l’occasion de la rencontre mondiale d’experts d’arts martiaux traditionnels qui eut lieu en août 2017 à Clermont Ferrand. Il a été édifié, grâce à l’aide de la municipalité pour transmettre aux générations futures un message : « Nous avons pensé à vous et cela a nourri nos âmes.
Nous n’oublierons pas et n’oubliez pas combien la paix est préférable. »

Comme vous pouvez le constater, les fleurs de cerisiers n’attendent pas les hommes. Elles sont éphémères et leur beauté superbe durent beaucoup plus longtemps dans notre souvenir que les quelques jours que la nature autorise. C’est pourquoi il nous appartient de les faire refleurir à présent pour dire quel avenir nous voulons pour nos enfants.

C’est la force de son esprit qui fait le budoka, c’est sa vigilance qui fait le samurai, c’est son authenticité qui fait l’être.

La vertu s’épanouit dans nos conscience, il nous appartient de l’y faire fleurir car elle ne peut fleurir en nul autre lieu. Elle est nourrie par le courage et c’est dans l’humilité que se puise le courage. L’humilité est mère de la sincérité et la sincérité fait l’homme. La sincérité est le seul remède au doute. C’est l’antidote de la lâcheté, c’est l’essence même de l’intégrité. Courage, respect, sincérité, ce sont autant de fleurs que nous pouvons mener à leur apogée. Alors que l’on ne peut tirer sur la tige pour faire grandir la fleur, alors que l’on ne peut écarter les pétales pour faire resplendir la corolle, l’on peut et l’on doit faire grandir en nous l’harmonie, le désir de paix, la compassion. Il nous faut faire du respect de tout être, de toute vie un devoir, et parce que le sens du devoir est la vertu cardinale, nous finirons par en être capable.

Les tambours sont là.
Les tambours ont toujours accompagné les guerriers au combat. Ils sont présent dans les temples et dans les dojo. Ils signalent l’imminence du tragique et aident les hommes à marcher vers leur destinée. Mais ils ne sont pas pour autant synonymes de meurtrissure, de chairs broyées, de mort.

Les tambours accompagnent aussi les guerriers pacifiques, ceux qui ont fait fleurir en eux le respect, le courage, l’humilité, la sincérité, et qui luttent pour faire entendre aux autres combien la paix est préférable à tout, ceux qui s’assurent de leur victoire en faisant prévaloir en eux-mêmes l’harmonie et la sérénité.
Comme la fleur de cerisier nous émerveille, le formidable orchestre de Taiko, Kyo Shin Do est là pour faire grandir la joie, l’enthousiasme et nous emporter. La joie balaye toute étroitesse d’esprit, toute petitesse. La joie est le parfum d’une âme épanouie. Elle a l’odeur du bonheur imminent.
Le fondateur de l’aikido, Ueshiba Morihei disait : « La plus grande force du budo, c’est l’amour ».
Faire croître en soi un amour inconditionné pour autrui, c’est cultiver la vertu nécessaire pour que la lumière éloigne les ténèbres. Vous tous, chacun d’entre nous, nous n’avons jamais été aussi proches de notre mort. N’est-il pas temps d’être nous-mêmes ces fleurs porteuses de la lumière qui sied à tout ce qui est éphémère ? Utopie disent certains ? Non idéal ! C’est avec la puissance de nos engagements intérieurs que l’on change le monde. La fleur du cerisier de Yoshino, par son éclat, par sa beauté si éphémère nous interpelle. Elle nous dit qu’il est temps de suivre le tambour de paix, de nous mettre en marche et de refuser la fatalité de la guerre et de sa cohorte de souffrances. Le premier pas se fait dans nos pensées.

Je vous propose de méditer sur les proverbes suivant :

  • France : « Les cordeliers sont pour prier et les soldats pour piller »
  • Italie : « un soldat qui s’enfuit du combat est un soldat qui peut resservir »
  • Chine : « un clou ne se fait qu’avec du fer de rebut, un soldat ne se fait qu’avec un homme de rebut »
  • Japon : « la fleur par excellence, c’est la fleur de cerisier, l’homme par excellence le bushi »

Je répète :

  • France : « Les cordeliers, entendez le clergé, sont pour prier et les soldats pour piller »
  • Italie : « un soldat qui s’enfuit du combat est un soldat qui peut resservir »
  • Chine : « un clou ne se fait qu’avec du fer de rebut, un soldat ne se fait qu’avec un homme de rebut »
  • Japon : « la fleur par excellence, c’est la fleur de cerisier, l’homme par excellence le bushi, entendez le guerrier»

Avec ces proverbes, je veux vous faire part de ce qui fonde une véritable dialectique des budo.
La guerre, la violence n’est pas une fatalité. La paix n’est pas une évidence. Elle implique un travail constant pour maintenir en nous et entre nous l’équilibre.
Ainsi, je dis donc que la violence prévaut actuellement dans le monde parce que nous manquons de guerriers.

Je vous remercie.

André Cognard

CLERMONT KAZAN NO TAIKAI le 12 mai 2018 à 20h30

Ecrit par Aikido.FR le avril 3rd, 2018, dans Evènement

affiche-A3-gala_webLe Clermont Kazan No Taikai est un gala d’Art Martiaux rassemblant des pratiquants d’aikido, ken-
do, iaido, karatedo, judo et kobudo de nationalités différentes.

Soiré gratuite et ouvert à tous !

Programme :

20h30 : Ouverture de la soirée

  • Prise de parole, présentation
  • Concert Taiko
  • Aïkitaijutsu
  • Karatedo
  • Iaido
  • Judo
  • Katori Shinto Ryu (Kenjutsu)
  • Concert Taiko
  • Aikijo
  • Kobudo
  • Kendo
  • Kyudo
  • Aikiken
  • Concert Taiko

22h30 : Clôture de la soirée

Site dédié à l’événement Billetterie gratuite

Hiver 2017, le dojo sous la neige

Ecrit par Aikido.FR le décembre 18th, 2017, dans Galerie

Speech : FBS Farewell diner – Cognard Hanshi

Ecrit par Aikido.FR le août 17th, 2017, dans Evènement, Textes

First of all, I would like to address the ladies and gentlemen of the Hombu.
Thank you for coming to Clermont-Ferrand and sharing your knowledge, and
your skills. Your presence honors this event and I wish to thank you very sin-
cerely. I also have a thought for Kuwahara Hanshi who was not able to join
us, but who is present in our hearts.

Discours : dîner de gala du FBS par Cognard Hanshi

Ecrit par Aikido.FR le août 17th, 2017, dans Evènement, Textes

Je veux tout d’abord m’adresser à Messieurs et Mesdames du Hombu pour les remercier
d’être venus jusqu’à Clermont-Ferrand apporter leurs savoirs, leurs compétences, et de conférer
par leur présence hauteur et prestige à cet événement. Je les remercie très sincèrement. Je pense
aussi à Kuwahara Hanshi qui n’a pu se joindre à nous, mais qui est bien présent dans nos cœurs.

Mes remerciements iront ensuite aux élus de la Ville de Clermont-Ferrand, de la commu-
nauté de communes Clermont Auvergne Métropole, de la région Auvergne-Rhône-Alpes, du
conseil départemental du Puy-de-Dôme et du conseil départemental de la Loire.

Inauguration speech of Sakura Parc – Cognard Hanshi

Ecrit par Aikido.FR le août 17th, 2017, dans Evènement, Textes

Your presences honour and fill us with joy. On behalf of France Shibu, I thank you from the
bottom of my heart.
I would like to tell you about this place, its design and its meaning, but before that, allow
me to address the Mayor, Olivier Bianchi:
Sir, I would like to thank you personally and express my admiration for your determination.
You at once understood the importance of the message which has been brought to life in
this park and you did not hesitate in uniting your voice with ours to call for peace through
this symbol. Really, thank you !